Relier les deux caps

Relier les deux caps

C’est avec mes deux pieds, que je tente de rejoindre les “deux caps”, à partir du cap cerbère, le “cap”Corsen.

Ce voyage, cette trace, je l’ai jalonné de lieux “marqueurs”, géographiques, historiques, préhistoriques, symboliques, familiaux, amicaux…

Des Eyzies à Montignac, j’ai parcouru 35 kilomètres, en partie sous la pluie et souvent à la recherche d’un balisage GR aléatoire, voire fantaisiste, d’un chemin émaillé de sites et de traces préhistoriques et géologiques.

Ces 35 kilomètres s’ajoutent aux 156 autres que je viens de parcourir en six jours. Et j’en reviens au titre de cet article, rallier les deux caps. Et pour ce faire, j’avance, j’avance, j’avance. Sous la pluie, sous le soleil, dans le brouillard, sur les sentiers, pistes forestières, chemins “noirs” et chemins communaux, routes vicinales, et départementales, avec pour objectif, relier les deux caps.

Et bien humblement qu’avancent avec moi les combats de vaincre la mucoviscidose.

3 réflexions au sujet de « Relier les deux caps »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s